Le chou dans tous ses états

Le chou est un légume de la famille des crucifères qui se comporte très bien en camargue et donc dans une terre dite lourde composée essentiellement de limon et d’argile.

De plus c’est un légume qui passe très bien l’hiver jusqu’à une température d’environ -7 ou -8 degrés. Même si le matin il est gelé, il revient ensuite avec un aspect normal une foi dégelé.

Chaque année sur le jardin de La Chassagnette nous en produisons plusieurs espèces, il y a tout d’abord la mibuna et la mizuna qui sont des salades chinoises de la famille des choux et utilisées depuis des centaines d’années en Chine et au Japon, mais aussi les choux: « rouge, romanesco, brocolis, de milan (chou frisé), cabus, pointu, fleur (blanc traditionnel et violet) », les « tah sai » qui font uniquement de petites feuilles de 10 cm jolies et croquantes, les « pack choi » qui eux ne font aussi que des feuilles mais rondes et plus grosses et enfin le « pet sai » ou chou chinois qui a une forme cylindrique, très doux cru en salade ou saisi à la cuisson.

Les conseils de culture: les choux aiment une terre riche. Il faut donc avant la plantation apporter un bon compost en bonne quantité (voir article antérieur sur le compost). Puis bien sûr l’enfouir et travailler le sol pour bien l’ameublir.

Savez-vous planter les choux à la mode de chez nous ? dit la chanson. La période de plantation est de mi-août à fin septembre, il faut faire des sillons pour faire couler l’eau à chaque raie ou sillon et poser dans la terre mouillée, donc à une distance de 40 cm. Ce chou qui mesure déjà une dizaine de centimètres, plant que vous aurez acheté ou semé en godet, je déconseille le semis direct car trop délicat pour le chou mais cela peut marcher pour des espèces plus petites comme les « mibuna/mizuna » ou « tah sai ».

Une foi planté il faut impérativement un arrosage régulier et un griffage aussi souvent, il y a aussi les parasites à surveiller: les punaises, altisse qui se développent très vite avec la chaleur, je conseille de les ramasser à la main ce qui sera plus rapide et efficace que tout autre produit. Puis il y a bien sûr les chenilles et même chose, il vaut mieux les enlever avec des gants, sinon en agriculture biologique il existe une souche naturelle de la bactérie (bacillus thuringiensis) en poudre à diluer dans l’eau, vous pouvez demander en jardinerie, ce procédé naturel va éliminer la chenille par ingestion this website.

Dans l’assiette : notre chef cuisinier le prépare sous différentes formes (farcie, en salade ou incorporé dans diverses préparations).